Remplacer la relecture par de la réactivation

ConseilLes étapes

Dès que possible il faut se remémorer la cible de votre apprentissage. Cette cible peut-être la dernière phrase prononcée dans un cours, un paragraphe du cours, le dernier chapitre du cours, une manipulation de TP. La clé est ici l'effort de remémoration sans utiliser de support écrit (notes de cours, polycopié).

Imaginons que la cible de votre apprentissage soit un paragraphe du cours de mathématique intitulé « Les bases d'un langage universel et les propositions logiques ».

  • Lecture : vous lisez attentivement ce paragraphe long d'une demi page A4 une première fois, en sachant qu'après cette lecture vous allez devoir exposer son contenu.

  • Réactivation 1 : vous racontez le contenu du paragraphe à un interlocuteur imaginaire ou réel. Vous adapter votre explication au niveau supposé de votre interlocuteur c'est à dire que vous allez définir qui est l'interlocuteur s'il est imaginaire (votre soeur, un camarade de promotion, un prof, etc.). Il s'agit de faire un effort pour se remémorer des éléments qui ont été traités dans ce paragraphe et de les rendre accessible à cet interlocuteur. Ne soyez pas pressé, si rien ne vient ou si peu de d'éléments vous reviennent à l'esprit acceptez la frustration. Imaginons que vous ne vous souveniez que d'une phrase  : “Une proposition logique ou assertion est une phrase soit vraie, soit fausse, pas les deux en même temps”. Pour retenir à long terme le sens de cette phrase, vous la transformez (appropriation) en questions auxquelles vous devez répondre plus tard pour vérifier si vous avez compris. Dans le cahier de brouillon vous notez: “ Quelle est l'autre appellation d'une assertion ? Une assertion est-elle une phrase ? Faire une phrase qui est une assertion et une phrase qui n'en n'est pas une”.

Plus tard dans la journée ou le lendemain (répétition espacée)

  • Réactivation 2 : Vous répondez à ces questions en écrivant les réponses qui vous viennent à l'esprit.

    Feedback : Vous vérifiez la réponse fournie dans le polycopié ou auprès de l'enseignant c'est à dire que vous cherchez un feedback sur votre travail afin de ne pas continuer dans une voie erronée. 

  • Réactivation 3 : Vous expliquez à un interlocuteur réel ou imaginaire les questions posée et les réponse fournies en vous adaptant au niveau de votre interlocuteur, en reformulant la question et la réponse si besoin.

  • Feedback : Vous vérifiez la réponse fournie dans le polycopié ou auprès de l'enseignant c'est à dire que vous cherchez un feedback sur votre travail afin de ne pas continuer dans une voie erronée. 

Vous aurez remarqué qu'il ne s'agit pas seulement de mémoriser la définition d'une proposition logique mais bien d'essayer d'accéder à son sens profond, de faire des liens avec mes connaissances préalables en faisant l'effort d'aller chercher dans ma mémoire des éléments de réponses.

La réactivation est une méthode de travail utilisable dans tous les environnements puisque son principe et de faire l'effort de se remémorer et d'expliquer à un interlocuteur réel ou imaginaire sans utiliser de notes de cours. Quand vous réactivez tous les cahier de cours sont fermés.